De l'exclusion à l'inclusion

Un Jeune exclu est un Jeune qui n’a plus confiance en lui, ni en l’autre (y compris souvent au sein de sa propre famille), dont l’estime de soi est au plus bas et qui, malgré les apparences, est souvent très seul. C’est un Jeune qui se bat chaque jour pour assurer son quotidien ; nourriture, hygiène.... Il n’a donc pas de capacité à se projeter dans l’avenir.
Un Jeune inséré est un Jeune qui a un projet de vie. Il a confiance en lui, et développe ses qualités professionnelles et sociales. Il ne se sent pas menacé dans son quotidien et  « réapprend l’autre ».
C’est aussi un Jeune dont le quotidien est assuré, et qui est capable d’imaginer, de rêver et de planifier demain. Un Jeune capable d’être entrepreneur de sa vie, professionnellement mais aussi en tant qu’époux/épouse, père/mère de famille et citoyen.

Le cœur de la valeur sociale de LP4Y,

c’est cette transformation d’un Jeune subissant sa vie d’exclu

en un adulte Entrepreneur de sa vie.

Cette transformation rejaillit sur sa famille et plus largement sur la communauté dans laquelle il vit.

LPC, Ecosystème d’intégration

 

Préparer un Jeune à son entrée dans le monde adulte demande un investissement important. Les Jeunes des milieux aisés sont incapables de nommer le nombre de professeurs, d’entraineurs, d’amis, de formateurs, de parents, etc… ayant participé à les préparer à leur vie d’adulte. Souvent plusieurs centaines.

 

A l’inverse, les Jeunes issus de l’exclusion auront bien du mal à citer plus d’une poignée de personnes ayant eu un impact positif sur leur éducation. Réussir l’intégration de Jeunes c’est créer avec eux l’écosystème qui leur permettra de rejoindre le monde décent. Créer le réseau de personnes qui participeront à leur intégration et leur apprendront à s’y mouvoir aisément en fonction de leurs projets.

 

Les dimensions à assembler pour réussir l’intégration de Jeunes issus de la grande pauvreté et victimes d’exclusion sont :

 

- Coaching individuel et d’équipe

- Enracinement initial du projet dans la communauté,

- Relais auprès des acteurs locaux par des Community Mobilizers

- Implication d’acteurs économiques engagés

- YIN, Stars Club.

Les Jeunes accompagnés dans les Life Project Centers

 

-Entre 17 et 24 ans.

-Sous le niveau de grande pauvreté de 1,5€ / jour.

-Sans famille qui les soutiennent, victime d’une dépendance, Jeunes issus des rues, Jeunes mères célibataires, anciens prisonniers, Jeunes handicapés et prisonniers, migrants.

 

Premier critère : la motivation du Jeune à s’en sortir, vérifiée lors des entretiens de motivation. Ces Jeunes doivent choisir par eux-mêmes d’intégrer le parcours LP4Y.

 

Le coach est le miroir du Jeune. En questionnant sans cesse, il le pousse à identifier ses propres ressorts de résilience. Autour, il y a la famille (pas toujours), les amis, l’équipe LP4Y, puis les formateurs, les professionnels, les fournisseurs et les clients de l’activité économique développée, les entreprises.

 

Cet écosystème d’intégration est en fait le terreau dans lequel chaque Jeune se développe. Pour chacun, il doit être adapté spécifiquement.

 

Sans conteste, l’un des grands paris du projet LP4Y a été de croire à l’amitié, la fraternité, la générosité de centaines de personnes unies dans 8 pays avec les Jeunes et tous tournés vers un but commun : l’intégration sociale et professionnelle de tous les Jeunes.

 

De l’avis des Jeunes, l’amitié est ce qui a participé le plus fortement à leur volonté de changer leur vie !

 

 

  • Les Jeunes au cœur de l’écosystème

 

Le modèle LP4Y est développé par les Jeunes eux-mêmes. L’interaction entre les Jeunes et le développement du projet est quotidienne.

 

A LP4Y, il est constaté chaque jour à quel point chacun doit, pour se construire, apprendre à mieux se connaitre. Il a semblé que cette démarche devait être faite par les Jeunes eux-mêmes, s’aidant mutuellement à identifier leurs personnalités. Par exemple, l’un des premiers jeux par lequel les Jeunes sont accueillis dans les centres consiste à découvrir l’un de ses coéquipiers puis d’en faire le « portrait » sur un grand panneau en y collant des images, mots ou dessins trouvés dans des journaux usagés ! Efficace moyen pour placer la connaissance des autres, d’emblée au centre des préoccupations, lorsque l’on rejoint un groupe.

 

Devant tant de talents dans la réalisation de ces

« portraits » l’idée a été poussée un cran plus loin …

Découvrez des portraits de Jeunes

Contactez-nous

Modèle d'innovation sociale frugale et efficace

LP4Y est Membre de

LP4Y Alliance

       USAngleterre                 Luxembourg

        BeLgique

        PhIlippines

     VietnAm

          INde & Nepal

     FranCe

   IndonEsie

Suivez-nous

  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Facebook App Icon
  • YouTube Social  Icon