Au contact direct des Jeunes, les Catalysts vivent et travaillent dans les centres LP4Y en Asie, Moyen-Orient, Europe ou États-Unis.

Pendant 1, 2, 3 ans ou plus, ils s'engagent à temps plein en mission bénévole : LP4Y ne compte aucun salarié.

Les Catalysts sont des professionnels internationaux aux profils variés, désirant mettre à profit leurs compétences et acquérir une expérience professionnelle valorisante.

Ils bénéficient du remboursement de leurs frais de mission, d'un logement et d'une indemnité mensuelle

(contrats de type VSI - Volontariat de Solidarité Internationale, SVE - Service Volontaire Européen, Service Civique ou conventions de stages) 

Devenez Coach

Une fois formés à la pédagogie de LP4Y et à l'utilisation de nos outils, vous prendrez part à l'entraînement d'une équipe de 15 Jeunes adultes et à l'accompagnement de 2 à 6 Entrepreneurs, en développant vos compétences dans les domaines suivants:

- Organisation et gestion

- Pédagogie et accompagnement de Jeunes adultes (formation et gestion transversale)

- Développement d'une micro activité économique (entrepreneuriat social)

- Développement des partenariats (communication et stratégie)

Les missions font appel aux candidats qui sont passionnés par le développement et l'entrepreneuriat, ayant déjà acquis une expérience professionnelle en entreprise. Ils sont ouverts, dynamiques et entreprenants, à la recherche d'opportunité de développement de leur personnalité et de leurs compétences dans un contexte interculturel. Ils sont enthousiastes, dynamiques, passionnés par le partage et la rencontre.

Anglais courant essentiel.

Le recrutement pour les missions de février 2020 est ouvert !

 

Témoignages de volontaires

Camille Fortin Coach du programme Aurora, Philippines, 2017

« Je me suis vite prise d’affection pour les jeunes mamans du Centre. J’ai appris à les connaître et à les challenger. Avec exigence, bienveillance et humour, je les ai aidées à devenir adulte et entrepreneuses de leur vie. Je garderai en tête leur joie, leurs sourires et leur incroyable capacité de résilience. Je me demande encore comment il est possible de donner autant quand on possède si peu.

Au Centre, j’ai découvert le développement d’une activité micro-économique, mais également la vie en communauté. Hors de notre zone de confort, nous sommes parfois poussés à bout mais l’amour des jeunes nous unis et nous pousse à persévérer. Cette année a été marquante, intense, bouleversante.. je suis infiniment reconnaissante des responsabilités et de la confiance que m'ont accordé LP4Y ! »​

Lisa Bonnion Coach du programme Yummy Salty, Inde, 2017

"Au contact des Jeunes, j’ai appris à faire confiance, à avoir confiance en moi et à être solide tout en étant capable de me remettre en question. Être coach, c’est prendre quinze décisions par minute, c’est soutenir les jeunes dans leur projet de vie, les valoriser, leur permettre de se révéler… Cette année aura renforcé ma conviction que challenges, bienveillance et humour sont les clefs d’une pédagogie positive. C’est forte de cette belle expérience que j’ai décidé de continuer le coaching, cette fois ci aux Philippines. Je vois cette mission comme un nouveau challenge : découvrir de nouveaux jeunes, apprendre à travailler ensemble dans un nouvel environnement avec de nouveaux repères culturels et surtout arriver à mettre de nouveau en place un coaching qui allie exigence, valorisation du jeune et team spirit !"

Thais Lunel Coach du programme Eco-Construction, Philippines, 2017

J’ai rejoint LP4Y et le Green Village il y a maintenant 6 mois. J’ai immédiatement été séduite par l’atmosphère qui se dégage de cet endroit ! Le Green Village n’est pas seulement un centre de formation, c’est aussi un véritable lieu de vie et de partage où les jeunes, formateurs, volontaires mais aussi toute la communauté travaillent main dans la main pour le faire vivre ! Travailler au quotidien avec les Jeunes me procure une belle dose d’énergie et une bouffée de bonheur ! Face à leur motivation, leur entrain et leur force de résilience, on est poussé à donner le meilleur de nous-même. Et c’est un vrai cadeau de pouvoir être témoin de leur épanouissement et de leur progrès au sein de l’équipe. Cette mission est une vraie leçon de vie !

Téléchargez sa dernière newsletter (décembre 2017)

Téléchargez son rapport de début de mission

Sarah & Arnaud De Verron

Responsable du développement des Micro-économique initiatives (MEI)

& Coordinateur Philippines 2016-2018

"Comment placer le bon curseur entre compassion et action, entre «vivre avec» et «accomplir»?"

Télécharger leur Newsletter Août 2016

Télécharger leur Newsletter Janvier 2017

Agathe Coach du programme 3S, Philippines, 2015-2016

"La pédagogie LP4Y...une histoire de canne à pêche"

Pour comprendre pourquoi,téléchargez son rapport de mission

"Je ne cesserai de le dire : “oui ! J'ai
vraiment beaucoup de chance de vivre cette mission. Merci !”

Télécharger son dernier rapport de mission

Florence Patsouris 

Coach Origin (Philippines) en 2014 et Responsable des partenariats Philippines 2015

"Le destin aurait pu se dire 'Peut-être va-t-on lui faire passer un vol agréable et sans encombre, elle en a déjà assez enduré.'

Dans mon cas, c’est la loi de Murphy qui l’a emporté."

Télécharger le récit de l'épopée incroyable de son retour en France

Julien Vidal
Communication en 2014 et Coordinateur Philippines en 2015
"Avec LP4Y, j'ai pu grandir, expérimenter, rencontrer, découvrir, rire, échanger autant que j'aurais pu le faire en 2 vies (...). Sortir de sa zone de confort est toujours un peu effrayant au début mais pourtant, c'est, pour moi, le meilleur moyen de vraiment me sentir vivant."
Consultez son blog, "Ca commence par moi"

"Si je garde un aussi bon souvenir de mes expériences de volontariat, c'est en fait grâce à ma dernière mission aux Philippines avec l'ONG "Life Project 4 Youth". En effet, pendant plus de 2 ans, avec LP4Y, j'ai pu grandir, expérimenter, rencontrer, découvrir, rire, échanger autant que j'aurais pu le faire en 2 vies.

Le volontariat, c'est déjà ça, un accélérateur à émotions et à expériences. Tout est plus fort, tout est plus intense, tout est plus extraordinaire. Le quotidien prend des allures de roman et tous les jours, je me rendais compte de ma chance de vivre mes rêves, mes passions et mes convictions.

Grâce à LP4Y, j'ai pu également rencontrer des gens merveilleux. Les jeunes d'abord qui sont le symbole de la fameuse résilience qui consiste à rebondir plus haut qu'avant la chute et d'avoir la force de pouvoir constamment se réinventer, s'améliorer et grandir. Ensuite, de pouvoir rencontrer les Philippins, qui chaque jour, dans leur pays, agissent pour ceux qui en ont le plus besoin et de voir comment on peut être un acteur d'un monde plus juste que ce soit dans le social ou dans l'entreprise. Enfin, les volontaires, qui eux décident de ne plus être le centre de leur vie mais plutôt de se mettre au service de l'autre et de se servir de cette envie comme une force inépuisable qui permet de surmonter toutes les surprises, les écarts, les chocs et les déconvenues de la vie en expatriation.

Et puis LP4Y, c'est une philosophie de vie façon Mark Twain:"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait". Tellement de personnes ont été réticentes devant le projet de l'ONG et pourtant le principe de faire cohabiter des personnes différentes pour produire l'étincelle qui fera que ces jeunes exclus pourront s'en sortir est magique. Les volontaires, de par leur regard neuf, presque naïf, leur donnent en fait le terrain vierge sur lequel ces jeunes adultes, parfois complètement brisés, peuvent se réinventer et planter les graines de leur nouvelle vie.

Enfin, LP4Y c'est un état d'esprit encore inspiré d'un autre écrivain et qui m'accompagnera pour le restant de ma vie:"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles" (Oscar Wilde). Ne pas se mettre de limites à nos projets, ne pas refréner nos rêves car les autres s'en occuperont pour nous. Je m'en rends d'ailleurs particulièrement compte de retour en France où, la plupart du temps, les gens freinent avant même de commencer à avancer.

Bref, ces 2 ans auront été pour moi remplis d'exemples de réussite, comme autant de leçons de vie sur lesquelles je peux désormais m'appuyer pour imaginer la vie que je veux avoir et la propager autour de moi. Sortir de sa zone de confort est toujours un peu effrayant au début mais pourtant, c'est, pour moi, le meilleur moyen de vraiment me sentir vivant."

Léna Torcatis Coach L&L (Vietnam) en 2014-2016

"Je leur serai toujours reconnaissante de cette transformation qui s’est manifestée en moi, de ce qu’ils m’ont appris en 2 ans de mission. "

"[…] Je n’oublierai pas les nombreuses heures de prospection sur la moto, à chercher les jeunes cachés dans les petites rues, les péripéties du début comme un test dépasser toujours plus ses propres limites...

Je n’oublierai pas les moments difficiles, les challenges du début, le lancement du projet LP4Y à Saigon et la persévérance qui nous a tous animés grâce à la passion que nous avons pour les jeunes.

[…]Le jour où nous avons inauguré le centre à Quan Tâm, les premiers jeunes recrutés à Go Vap puis à Lanterns and Lights et  les premières lampes faites par les Jeunes.

Oui ! je retiendrai à jamais en mémoire leurs sourires, leurs joies et leurs peines, leurs difficultés, leur tristesse parfois, leur découragement, les "up and down"…on a toujours des surprises avec les Jeunes !

Et ces regards qui en disent tellement long, j'ai même appris à déceler la tristesse derrière un sourire vietnamien... hé oui ça c'est l'intuition!

Je me souviendrai surtout de la motivation, de la rage et de la force qui les anime tous les jours pour s’en sortir…

Je me souviendrai enfin des premières réussites, de leurs premiers pas dans la vie active, de leurs inquiétudes et leur doute mais aussi de leurs rêves, ceux qui leur donne la force de ne jamais abandonner et de persévérer…

Quelle expérience enrichissante et intense!

Quel épanouissement !

Quelle responsabilité que d’accompagner tous ces jeunes vers un accomplissement personnel et professionnel, que de leur apprendre à devenir quelqu’un, d’exister !

Quelle énergie ! Mais quelle joie de voir ainsi tous nos efforts un jour récompensés !

 

Je leur serai toujours reconnaissante de cette transformation qui s’est manifestée en moi, de ce qu’ils m’ont appris en 2 ans de mission. 

 

Merci de m’avoir laissé  vivre cette aventure avec les jeunes, c’est la plus belle expérience que j’ai vécue de toute ma vie, la plus enrichissante aussi."

Lucie Taurines

Coach Green Program (Philippines) 2013

Responsable des Partenariats (Philippines) 2014

 Coordinatrice Pays (Philippines)  2015

Actuelle Présidente de LP4Y France

"Partir en mission c’est se laisser transformer, pétrir par la mission, par la culture d’un pays, par la rencontre de l’autre"

"Lorsque je suis arrivée en mission pour LP4Y aux Philippines il y a 3 ans 1/2, je ne connaissais rien à la pauvreté. À la pauvreté qui touche ces pays et ces populations là, je ne connaissais rien de la réalité de la vie de ces Jeunes quasiment du même âge que moi à l’autre bout du monde… Et j’ai rencontré ces Jeunes qui n’ont rien, qui vivent dans des conditions qui nous semblent inimaginables et qui pourtant ont le cœur rempli d’une joie que l’on ne comprend pas. Moi qui étais en quête de sens, eux dans le besoin de satisfaire leur besoins élémentaires: un toit, de la nourriture pour ce jour là, des vêtements…

Je me suis retrouvée face à mes propres barrières, à mes propres limites. La vie en mission est exceptionnelle car en travaillant et vivant avec ces Jeunes, les barrières de votre cœur s’abaissent, votre regard sur le monde change. Vous êtes transformés dans votre manière d’appréhender le monde et la vie.

1- Immersion dans un nouveau monde et découverte de la pauvreté

En mission j’ai découvert la pauvreté dans toutes ses contradictions: La réalité de la faim qui tiraille les entrailles des Jeunes qui ne tiennent pas une journée car ils n’ont mangé qu’un maigre repas dans la journée, l’inexistence d’une couverture de santé et les frais médicaux exorbitants qui endettent une famille sur plusieurs générations et les fait sombrer dans la pire des pauvretés, les conditions de vie déplorables de bidonvilles. Et les Philippins qui disent en riant « it’s raining in my house ». La violence des typhons qui détruisent en 2 heures les habitations les plus sommaires. La réalité de la prostitution pour payer une facture d’électricité, les abus sexuels que subissent les plus jeunes enfants à cause de la promiscuité des bidonvilles, les drogues pour oublier la dureté de cette vie.

 

2- Être volontaire pour LP4Y. Ce que j’ai appris: J’ai appris à faire des erreurs et j’ai découvert ce que signifie travailler pour un projet de développement.

 

J’ai appris à la rencontre de l’autre sans préjugés, sans idée préconçue.

J’ai appris que donner et assister n’aidait pas. J’ai appris ce que voulait dire accompagner / guider / partager auprès de ces Jeunes et les effets merveilleux que pouvait avoir l’écoute et la transmission dans le cadre de la pédagogie LP4Y.

J’ai appris à vivre avec et travailler avec. En se plongeant tout entier dans une autre culture.

J’ai appris la vie en simplicité et quelle libération !

J’ai appris à m’immerger, découvrir et aimer un pays et une culture qui m’ont subjuguée par un regard sur la vie si puissant et si vrai. Des Philippins j’ai appris le sourire, la joie des instants simples, la résilience, l’hospitalité, la générosité, la joie de vivre

J’ai appris les leçons tirées des erreurs, la patience et l’humilité.

J’ai appris qu’être volontaire ne signifiait pas être un super héros qui aurait la prétention de tout savoir et résoudre tous les problèmes avec un regard occidental mais que cela signifiait donner le meilleur de soi-même même sans en voir les fruits pour espérer que le Jeune donne a son tour le meilleur de lui-même et défie cette vie qui semblait le destiner à l’enfer.

J’ai appris le travail en équipe et la vie avec les autres volontaires, j’ai découvert des gens exceptionnels au cœur immense qui m’ont marquée par leur bienveillance, leur générosité, leur passion et leur amour de l’autre.

 

Partir en mission c’est se laisser transformer, pétrir par la mission, par la culture d’un pays, par la rencontre de l’autre.

 

J’ai appris surtout à aller à la rencontre de l’autre et des Jeunes. À les considérer en adulte et en égal et ce fut la clé de tout…"

Contactez-nous

Modèle d'innovation sociale frugale et efficace

LP4Y est Membre de

LP4Y Alliance

       USAngleterre                 Luxembourg

        BeLgique

        PhIlippines

     VietnAm

          INde & Nepal

     FranCe

   IndonEsie

Suivez-nous

  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Facebook App Icon
  • YouTube Social  Icon