Plan de développement

Le plan de développement LP4Y pour les années 2017-2019 se concentrera sur la zone Asie du sud. La moitié des Jeunes les plus pauvres de la planète survivent dans cette zone.

 

Le projet est en cours d’étude. Il sera présenté lors des Assemblées Générales de mai 2017.

Réplicabilité du modèle LP4Y


Après avoir implanté 13 incubateurs dans 6 grandes villes d’Asie du sud-est, LP4Y a lancé, depuis 2014, son établissement dans la zone Asie du sud, avec comme bases pour les 4 premiers incubateurs pilotes, les villes de Delhi et Calcutta.


Avec le soutien des équipes de terrain et de consultants de différentes nationalités LP4Y lance un grand projet de développement. Il envisage la réplicabilité à plus grande échelle du modèle expérimenté depuis 2009 en Asie du sud et qui a prouvé de très bons résultats dans sa mission d’intégration professionnelle et sociale par l’entrepreneuriat de Jeunes issus de la grande pauvreté et victimes d’exclusion. La situation des Jeunes en danger est telle dans ces grandes villes que des solutions innovantes sont très attendues. L’accueil réservé au projet nous encourage à faire le maximum pour parvenir à le réaliser dans des délais acceptables.

Mars 2017 : Bombay

 

Après l’installation d’une équipe de 6 personnes en octobre 2016, LP4Y envisage l’ouverture d’un premier centre et de 2 programmes en mars 2017. Cette gigantesque ville de 22 millions d’habitants concentre les plus vastes bidonvilles d’Asie.


Septembre 2017 : Bangalore, Chennai, région du Chhattisgarh

 

Le projet de développement 2017-2019 prévoit l’implantation de nouveaux centres en Inde : Bangalore, Chennai ainsi qu’un grand projet pilote dans le Chhattisgarh, la région d’Inde dont l’indice de développement humain est le plus faible.

Septembre 2017 : Katmandou

 

Depuis le tremblement de terre d’avril 2015 et en dépit des efforts financiers de la communauté internationale, rien n’a vraiment changé dans la région de Katmandou. Les besoins sont très importants et les solutions sont inexistantes pour les Jeunes les plus pauvres. Le principal challenge que les équipes auront à relever est la constitution de l’écosystème d’intégration car les grandes entreprises internationales sont rares et les opportunités d’affaires souvent limitées par les contraintes administratives ou logistiques.

Mars 2018 : Rangoun

 

À Rangoun les besoins sont considérables. 40% au moins de la population – soit 5 millions d’habitants – vit dans la pauvreté ou la très grand pauvreté. Les quartiers de huttes sans eau ou électricité sont nombreux. Le taux d’exclusion de Jeunes – déscolarisés, sans éducation, sans emploi – n’est pas connu mais atteint certainement des proportions alarmantes. Les Jeunes sont, comme partout dans le monde, des agents de développement quand ils ont un emploi décent ou un risque considérable pour les sociétés quand les trafics divers, la prostitution, la violence sont leurs seuls moyens de subsistance. L’enjeu éducatif sera au centre des préoccupations dans un pays où l’éducation scolaire n’est pas valorisée car elle ne permet pas d’assurer des métiers décents et où les enfants travailleurs sont au moins 4 millions.

Septembre 2018 : Colombo

 

Contactés par des organisations locales à la recherche de solutions pour l’emploi des Jeunes nous intégrons le Sri Lanka dans le projet Asie du Sud. Le taux de chômage est particulièrement important chez les femmes et l’exclusion particulièrement difficile chez certaines communautés. Un schéma qui ressemble à ceux rencontrés ailleurs.

Septembre 2018 : Dacca 

 

L’un des pays le plus densément peuplé mais aussi l’un des pays les plus pauvres de la planète. Avec plus de 160 millions d’habitants et 30 millions de 15-24 ans, les challenges de l’éducation professionnelle et de l’accès à l’emploi pour les Jeunes sont immenses. Notre projet consistera à présenter des solutions pour répondre aux questions d’accès à l’éducation pour les plus isolés, de formation, d’insertion à l’emploi décent et enfin d’accompagnement durable des Jeunes. Les questions de sécurité devront évidement être étudiées de près dans ce pays où les volontaires des organisations françaises ont été rapatriés après les derniers attentats.

Contactez-nous

Modèle d'innovation sociale frugale et efficace

LP4Y est Membre de

LP4Y Alliance

       USAngleterre                 Luxembourg

        BeLgique

        PhIlippines

     VietnAm

          INde & Nepal

     FranCe

   IndonEsie

Suivez-nous

  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Facebook App Icon
  • YouTube Social  Icon